Menu

Blog

Décollage de Soyouz VS03 vu de Cayenne

Le lanceur russe Soyouz s’élançait aujourd’hui, 12 octobre 2012, pour la troisième fois depuis le sol guyanais, près d’un an après son vol inaugural en Guyane. Et pour la première fois en journée (les précédents décollages étaient programmés de nuit). Le vol VS03 (pour Vol Soyouz n° 3) a quitté Sinnamary à 15 heures 15 minutes et 1 seconde, emportant dans sa coiffe deux satellites de communication Galileo : FM3 et FM4.

Un nouveau succès pour Soyouz en Guyane

La météo des derniers jours ayant été peu clémente (trois jours de déluge évoquant un retour anticipé de la saison des pluies) et le ciel demeurant chargé de nébulosités, nous n’avons pas tenté le voyage (1h30 de route aller au bas mot) et nous sommes contentés de guetter la fusée depuis la plage de Zéphyr Montabo, l’un des meilleurs sites d’observation sur l’île de Cayenne en raison de sa perspective dégagée.

L’heure venue, Soyouz s’est matérialisée sous la forme d’un minuscule point lumineux émergeant de la cime des arbres, quasiment indiscernable. L’essentiel du spectacle résidait dans la traînée de gaz de combustion, assez semblable au sillage d’Ariane si ce n’est sa taille réduite. Il aura fallu attendre de longues minutes pour entendre, au delà du ressac, un grondement très grave : à l’oreille, le spectre sonore de Soyouz semble déporté vers les infrasons par comparaison avec le crépitement caractéristique d’Ariane…

N’oubliez pas de consulter l’album photo consacré à VS03 (mes premières photos de Soyouz en Guyane) !

En savoir plus sur Soyouz VS03 :

Reply

*