Menu

Blog

La grève des stations service se radicalise en Guyane

Où étiez-vous aujourd’hui ? Le mouvement de grève des stations service qui sévit depuis plusieurs semaines se durcit encore. Après les stations service ouvertes par intermittence, avec des horaires imprévisibles d’un jour sur l’autre (un pompiste nous a confié qu’ils étaient prévenus du créneau d’ouverture la veille au soir par SMS !), place aux stations closes. La fermeture totale est annoncée pour ce soir, quitte à prendre en otage les automobilistes. Résultat des courses : les stations prises d’assaut sur tout le département depuis ce matin, avec jusqu’à cinq ou six heures de queue en bord de route et sous un soleil de plomb… La preuve en image avec trois stations de Cayenne et Rémire-Montjoly : Sol, route de Montabo, et Vito et Total, route de Rémire-Montjoly…

A quand la panne sèche ? Certains enseignants font savoir à leurs élèves que, faute de carburant, ils ne viendront plus assurer les cours ! Quant aux employés (car le métier de pompiste existe encore en Guyane, on ne se sert pas soi-même à la pompe : une habitude à prendre quand on arrive de Métropole), ils perdent probablement une part conséquente de leur salaire pour cause de station fermée. Les patrons, en revanche, continuent d’engranger des bénéfices, puisque les cuves se vident en un laps de temps très court ! Gageons qu’ils ont même augmenté leur chiffre d’affaire et leurs marges depuis le début du mouvement…

Reply

*